Appel à Exposer des Confrontations Photo 2016

DE l’APPEL À EXPOSER…
De leur enveloppe émanent des indices ténus que ne soupçonnent pas les candidats de l’appel à exposer. Chacun nous envoie plus que ses photographies, se raconte un peu : détails longuement expliqués, souvent manuscrits, nécessitant parfois qu’on rechausse les lunettes : de longues phrases précises ou de très brefs détails… Il y a de l’humour, de la gravité et de la personnalité assurément. Il y a du noir & blanc, des couleurs, des nus et des paysages, des reportages, des portraits discrets, abstraits, intimes. Il y a des clefs USB, des CD, des DVD, du papier gloss, mat, baryté et parfois même un grand vide qui nous laisse coi, quand le désir de bien faire a fait oublier l’essentiel : On a beau scruter l’intérieur de l’enveloppe, il y a des candidats distraits qui oublient d’envoyer un document, ou même leurs photos… Il y a aussi des maladroits ou trop fébriles qui laissent les traces colorées du petit déjeuner précédant l’envoi… Il y a des enveloppes vite fermées, parfois entrouvertes pour cause d’adhésif défectueux, ou d’un facteur curieux. Il y a au contraire des envois blindés qui résisteraient à une attaque acide voire atomique autant qu’à notre ouvre-lettres. Il y a les recommandés, les anxieux accusés de réception, les surtaxés et les super taxés ; Il y a ceux qui viennent de Suisse, des Pays-Bas, de Belgique, ou du Luxembourg et bien sûr de toute la France…
Parfois le précieux colis stimule un sens de plus, diffusant une odeur d’encre, de chambre noire, de tabac froid ou un parfum fugace, fleuri. Il est l’emprunte indéniable et charmante de celui ou celle qui, en un instant scella beaucoup plus que ses images dans un kraft impersonnel. Ce qui est aujourd’hui entre nos mains est bien au-delà du simple objet, au-delà même de la simple proposition : derrières ces photographies, il y a des photographes hommes et femmes que les circonstances ne peuvent désincarner.
Merci à tous les candidats, merci de nous aider à préparer une si belle édition, merci mille fois de vous être prêté à cet exercice si difficile, si courageux, et tellement essentiel : dévoiler et soumettre vos photographies.