Gérard Staron

© 2016 – Gérard Staron


Gérard Staron

« Neiges épurées » - On aime la zénitude de ses blancs, de ses gris, de son regard sur le monde...

© 2016 – Gérard Staron
© 2016 – Gérard Staron

Les 10 questions Conf' à Gérard Staron

1 Qu’aimeriez-vous nous dire pour vous présenter en quelques mots ?

Je suis né en 1962 à Alger. J’ai grandi en France entouré des œuvres de mon grand-oncle Henry Caillet, peintre de la première moitié du 20ème siècle.

2 Quel est votre parcours photographique ?

Pratiquant occasionnel en argentique, c’est avec le numérique que j’ai pu maîtriser toute la chaîne de production d’une image. Fin 2013, j’ai décidé de m’investir totalement dans la photographie. J’ai participé en 2014 et 2015 à de nombreuses manifestations.

3 Pour vous, qu’est qu’une bonne photo ?

Une photo dont il ressort une émotion, qui incite à la réflexion, voire les deux à la fois.

4 Comment naissent vos prises de vues ?

D’une idée suit une réflexion sur le moyen de la mettre en œuvre (lieu, technologie à employer…). Il ne reste plus ensuite qu’à produire les images. Mais au fur et à mesure que la série avance, de nouvelles idées apparaissent, faisant évoluer la série.

5 Qu’est-ce qui les inspire ?

Je travaille sur le temps sous toutes ses formes : le temps qui passe, l’oubli, la nostalgie, le non-retour et les inquiétudes que génère ce sentiment d’une existence brève à l’échéance certaine. En corollaire, les thèmes autour de la dégradation du monde, environnementale et sociétale, me touchent beaucoup.

6 Quels sont les photographes que vous admirez ?

Pour n’en citer que quelques-uns, il a d’abord eu Mickael Kenna pour le coté épuré de ses images et Sebastia Salgado pour l’atmosphère de ses images. Et puis les thèmes que je traite m’ont permis de croiser les images de John Batho, Harry Gruyaert ou Bernard Plossu (pour ces couleurs en tirage Fresson).

7 Quelle photo aimeriez-vous réaliser ?

Une image alliant esthétique, sensibilité et réflexion…

8 Quels sont vos projets actuels ?

Une série autobiographique et un projet sur les dérives et le retour en arrière des modes de pensée, intitulé :  » La croyance, le doute et la preuve « .

9 Qu’avez-vous envie de nous montrer lors de la prochaine édition des Confrontations ?

Tout dépend de l’état d’esprit dans lequel je serais dans deux ans…

10 Pour terminer qu’évoque pour vous l’expression « Confrontations photographiques» ?

Bien que le terme semble guerrier, il évoque pour moi la diversité des regards, une complémentarité plutôt qu’une opposition.