Marc Paygnard au Domaine de Divonne

Domaine de Divonne
Marc Paygnard

© 2016 – Marc Paygnard


Le dernier livre de Marc Paygnard s’intitule « L’ émerveillé1 », comme l’exposition rétrospective de trois cents de ses images qui fut présentée à la Biennale Urbi & Orbi de Sedan en 2015.
Il porte bien son nom cet imposant ouvrage regroupant quelques décennies de bienveillantes errances photographiques. L’émerveillé, c’est en effet cet homme né en mai 1945 en Meurthe et Moselle, profondément attaché à ses racines et à sa région qu’il a pourtant su souvent quitter pour aller regarder aux quatre coins du monde.

L’émerveillé, c’est ce photojournaliste qui débuta à Metz au Républicain Lorrain, arpenta les rédactions de l’Est Républicain, intégra en 1979 l’agence RAPHO avec laquelle collaborait déjà Sabine Weiss notre invitée d’honneur, devint enseignant au CFPJ, la grande école du journalisme, ainsi qu’à l‘Université de Franche Comté et qui fut régulièrement intervenant dans de grands lieux d’expositions… L’émerveillé, c’est celui aussi qui devint l’ami des plus grands : Jean Dieuzaide, Robert Doisneau, Edouard Boubat, Willy Ronis, Hans Silvesteret et tant d’autres…

Quel que soit le lieu où il déclenche, de continents lointains en paysages ruraux de l’Est de la France, Marc Paygnard jette sur notre monde un regard véritablement humaniste, toujours empathique, souvent irrésistiblement drôle et malicieux.
Comme le sourire qu’il semble arborer en tout temps, ses images reflètent une vision optimiste simple et respectueuse de ses contemporains : tranches de vie, gamins espiègles, rudes hivers franc-comtois ou printanières fêtes villageoises, animaux de ferme et portraits de famille, scènes de rues et nus doux et francs…. Autant de pépites justes et fugaces qui lui ont valu la reconnaissance de certains des plus prestigieux musées du monde : MoMa de New-York, Metropolitan Museum of Photography de Tokyo, musée Nicéphore Niepce de Chalon-sur-Saône…

Dans le cadre de notre Quinzaine Hors les Murs, l’exposition Marc Paygnard constituera l’avant-première de la 4ème édition du festival des Confrontations Photo dans l’écrin raffiné du splendide Domaine de Divonne

1Editions Noires Terres – Bouvellemont – 2015

Slide background
Slide background
Slide background
Slide background

Les 10 questions Conf' à Marc Paygnard

1 Qu’aimeriez-vous nous dire pour vous présenter en quelques mots ?

Photographe : 50 ans de métier… la performance est de durer.

2

Quel est votre parcours photographique ?


Photo-journaliste dans la presse quotidienne puis dans une grande agence à Paris.

3

Pour vous qu’est-ce qu’une bonne photo ?

Une image qui reste dans la mémoire.

4

Comment naissent vos photos ?


Par l’envie. Il faut des coups de foudre mais le principal est de bien les gérer.

5

Qu’est ce qui les inspire ?

La soif de voir.

6

Quels sont les photographes que vous admirez ?

Pentti Sammallahti, Werner Bischof, Vincent Munier, Walker Evans, Dieuzaide, Boubat, Maltête…

7

Quelle(s) photo(s) aimeriez-vous réaliser ?

Un bel oiseau au plumage multicolore dans la main d’une femme nue, merveilleuse, sur un cheval Alezan blanc au galop dans un paysage extraordinaire.

8

Quels sont vos projets actuels ?

Un petit vélo qui me trotte dans la tête…

9

Qu’avez vous envie de nous montrer lors de la prochaine édition des Confrontations ?


Des images tirées selon le fameux procédé Fresson.

10

Pour terminer, que vous évoque l’expression « confrontations photographiques » ?


Confrontation, le mot peut être interprété de différentes façons : duel, comparaison… je préfère des mots plus doux mais l’intérêt de celui-ci est de se trouver face à des éléments opposés donc de se remettre en question.