Otakar Hevler

© 2016 – Otakar Hevler


Otakar Hevler

« Small World Iceland » - On aime qu’il revienne nous montrer l’Islande sous un autre angle...

© 2016 – Otakar Hevler
© 2016 – Otakar Hevler

Les 10 questions Conf' à Otakar Hevler

1 Qu’aimeriez-vous nous dire pour vous présenter en quelques mots ?

Je suis né à Prague en 1974 et je me définirais comme un photographe amateur autodidacte. Mes principaux centres d’intérêt en photographie sont les paysages et les portraits de famille. Grâce à la photo de nature, je peux visiter de nouveaux lieux et me détendre ; quant à la photo de famille elle est importante car elle permet de faire vivre nos souvenirs. Avec mon ami Marek, nous avons commencé le projet “LandandColors” il y a un an avec pour intention de créer un site web traitant de la photo de paysage, site où nous pourrions partager nos idées sur la photographie en général et sur le fruit de notre passion.

2 Quel est votre parcours photographique ?

Je me suis remis à la photo en 2000 et le résultat a été horrible ! Alors je suis allé à la bibliothèque de l’université et j’ai emprunté des livres sur la photographie. A partir de ce moment, ce petit loisir s’est non seulement développé pour devenir ma plus grande passion mais aussi mon moyen personnel de me détendre.

3 Pour vous, qu’est qu’une bonne photo ?

La bonne photo est celle qui peut susciter des émotions et dont je peux toujours me souvenir même après des années.

4 Comment naissent vos prises de vues ?

En ce moment j’utilise surtout des films noir et blanc que je développe moi-même. Après cela, je scanne les négatifs et sur mon ordinateur je fais des ajustements de base comme la densité.
Après scanner mes négatifs, je vais en chambre noire où je crée mes photographies finales de la manière traditionnelle en utilisant divers baryte papiers beaux-arts. Maintenant mon processus est tout à fait argentique.

5 Qu’est-ce qui les inspire ?

Ma principale source d’inspiration est la nature elle-même, en fait ce que je ressens et comment je le ressens. J’ai trouvé les paysages nordiques particulièrement inspirants pour leur immensité, leur tranquillité et leur simplicité.

6 Quels sont les photographes que vous admirez ?

Il y a beaucoup de photographes dont les travaux m’inspirent mais ceux qui m’ont le plus influencé sont Michael Kenna, Galen Rowell and Sally Mann.

7 Quelle photo aimeriez-vous réaliser ?

Pour être honnête, je n’en sais rien. J’ai plusieurs images en tête, et j’espère être capable de les prendre, mais je n’ai pas encore la photo de mes rêves. J’aimerais aller photographier le Groenland, mais sans idée précise.

8 Quels sont vos projets actuels ?

Mon projet actuel s’appelé « Small World ». Il prend presque tout mon temps, mais je suis absolument certain que ce plan va spontanément évoluer dans un nouveau projet comment il est arrivé déjà plusieurs fois.

9 Qu’avez-vous envie de nous montrer lors de la prochaine édition des Confrontations ?

Je vais présenter mon projet « Small World”. Il est en peu différent par rapport à la forme habituelle de ma photographie de paysage. Je voudrais exposer le monde caché, le universe de petites choses qui se produisent parfois juste grace à négligence quand les petites objectes ne sont pas remarques en comparaison de ce gros environs.

10 Pour terminer qu’évoque pour vous l’expression « Confrontations photographiques» ?

Plus qu’une “confrontation”, je verrais bien une « rencontre » où des gens de différents pays, de différentes cultures et de différents styles photographiques se réunissent et comparent avec respect et intérêt leur travail et la manière dont ils le réalisent.