Alain Dauty

© 2018 – Alain Dauty


Alain Dauty

On aime ? Que sa lumière soit si belle et ses solitudes si grandes...

© 2018 – Alain Dauty
© 2018 – Alain Dauty

Les 10 questions Conf' à Alain Dauty

1 Qu’aimeriez-vous nous dire pour vous présenter en quelques mots ?

Toutes mes activités ont été teintées de passion. Il en va de même pour la
photographie qui occupe aujourd’hui une place importante dans ma vie.

2 Quel est votre parcours photographique ?

Commencé à l’ère de l’argentique il se poursuit avec le numérique ; entre les deux une très longue pause liée à mon activité professionnelle. Je suis photographe autodidacte. J’ai choisi de photographier la rue et de le faire en couleur. Je suis membre du collectif Regards Croisés.

3 Pour vous, qu’est qu’une bonne photo ?

C’est celle qui déclenche, une émotion, une interrogation, un rêve.

4 Comment naissent vos prises de vues ?

Je pratique essentiellement la photo de rue, des prises de vue sur le vif, je marche donc beaucoup. Je traite à minima mes images. A vrai dire la technique ne m’intéresse pas vraiment.

5 Qu’est-ce qui les inspire ?

Une scène, une lumière, des couleurs, si possible les trois à la fois. Dans la photo de rue les choses se passent si rapidement que c’est surtout après que l’on réfléchit.

6 Quels sont les photographes que vous admirez ?

Saul Leiter, Ernst Haas, Harry Gruyaert et Edward Hopper, oui je sais ce n’est pas un photographe, mais personne n’est parfait !

7 Quelle photo aimeriez-vous réaliser ?

Je crois que le singulier m’empêche de répondre. Il y a beaucoup de photos différentes que j’aimerais faire.

8 Quels sont vos projets actuels ?

Poursuivre mon travail sur l’attente et si possible l’éditer. Et continuer à arpenter la rue.

9 Qu’avez-vous envie de nous montrer lors de la prochaine édition des Confrontations ?

Je présenterai un travail que je mène depuis plusieurs années sur l’attente.

10 Pour terminer qu’évoque pour vous l’expression « Confrontations photographiques» ?

Un échange, avec le public, les autres photographes, les organisateurs, bref de l’humain.