Crédit Agricole logo-conf-small-retina-2

Cartes blanches du Crédit agricole – Centre-Est à GexPhoto

Nelly Taillandier Philippe Ammon Vincent Delaunay Alain Laffay

Banque coopérative à fort ancrage territorial, le Crédit agricole Centre-est participe activement à l’animation de la vie locale, dans les domaines économiques, sociaux, culturels et sportifs. C’est donc tout naturellement qu’il soutient les CONFRONTATIONS PHOTO 2018 et accueille dans quatre de ces agences du pays du Gex : Divonne les Bains, Ferney-Voltaire, Gex et Saint-Genis-Pouilly, les œuvres de quatre artistes régionaux.

L’association Gex Photo, club photographique Gessien, a donc proposé à quatre de ses membres, aux mondes photographiques aussi variés que fascinants, d’exposer leurs images durant la Quinzaine Hors les Murs du festival. Une très belle occasion de promouvoir une photographie amateur de qualité et de proposer à un large public des photographies inattendues en des lieux différents…

Nelly Taillandier
Nelly Taillandier
Nelly Taillandier
@ Photos Nelly Taillandier

Nelly Taillandier

1 – Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Un journaliste du Dauphiné Libéré a écrit il y a quelques mois : « Une photo de Nelly Taillandier, c’est comme une chanson pop qui serait à la fois ambitieuse et délicate. Elle caresse l’âme et accompagne vos songes durablement ». J’adore cette description : à la fois rock et romantique.

2 – Pourriez-vous présenter votre série en quelques mots ?

New York, un voyage troublant
Mars 2017, je foule pour la première fois ses avenues, ses places, ses parcs, ses monuments.
Mon émotion est forte de visiter cette ville qui fut tant de fois photographiée. Il faut donc que je sorte des clichés habituels et propose autre chose. Des clichés qui illustreraient l’ambiance trépidante de cette ville. Je choisis donc de représenter son dynamisme par le mouvement, sa diversité par l’originalité mais aussi contredire l’excitation qui ressort de ses rues par des couleurs pastelles.
Faisant fi des règles élémentaires d’une bonne photo, je shootais en marchant, je surexposais, je composais à l’arraché et me laissait complétement envahir par mon ivresse et ce grain de folie que, sans cesse, je contrôle. J’exulte !

3 – Qu’évoque pour vous l’expression « Confrontations photo » ?

C’est l’échange, la diversité, la complémentarité, la découverte. C’est accueillir des artistes qui désirent vivre des moments à la fois simples et intenses, riches et inoubliables au sein d’une équipe de bénévoles dont le leitmotiv est le partage joyeux.



Philippe Ammon
Philippe Ammon

@ Photos Philippe Ammon

Philippe Ammon

1 – Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

J’ai toujours aimé la photo mais c’est en 2015 que ça m’a vraiment pris et depuis je n’ai plus lâché mon appareil photo. Passionné par le portrait et la mise en scène, faire ressortir de l’émotions est mon challenge.

2 – Pourriez-vous présenter votre série en quelques mots ?

C’est un voyage sur la frontière entre le réel, le virtuel et l’imaginaire à travers le Cosplay. Contraction du mot costume et play (jouer). C’est s’approprier et rendre réel des personnages issu du cinéma, du manga ou autres.

3- Qu’évoque pour vous l’expression « Confrontations photo » ?

Pour moi c’est mettre en face plusieurs univers afin de proposer une nouvelle lecture de chacun d’eux, et parfois leurs donner plus de sens.



@ Photos Vincent Delaunay

Vincent Delaunay

1 – Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

J’ai 52 ans, marié, 3 enfants, et suis venu dans le pays de Gex en 2000, (de Lausanne ou j’ai grandi, bien que mes origines soient françaises.)
Je suis depuis toujours intéressé par les arts appliqués, dessin,musique, photographie et architecture (j’exerce en indépendant dans l’architecture d’intérieur).

2 – Pourriez-vous présenter votre série en quelques mots ?

En parallèle de l’architecture, c’est plutôt l’humain qui m’intéresse aujourd’hui. Je fais régulièrement de la « streetphotography » et des photos de musiciens dans la rue ou lors de « jamsession ».
C’est le mélange de ces deux disciplines ou l’homme est au centre, pris au naturel et en vérité, révélé par la lumière… que je présente dans cette série en noir et blanc.

3- Qu’évoque pour vous l’expression « Confrontations photo » ?

Confrontations des regards et des approches photographiques et surtout rencontres et échanges avec des gens passionnants et passionnés.



@ Photos Alain Laffay

Alain Laffay

1 – Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

J’ai découvert la photographie en 1975 lors d’un séjour de 2 ans en Algérie et la rencontre de deux amis passionnés de photo qui m’ont initié à la prise de vue. Leur enthousiasme, les magnifiques paysages, la population attachante m’ont tout de suite séduit. En 1978 je pars pour le Sénégal pour 7 ans à la rencontre d’un pays et ses multiples ethnies que j’immortalise avec moult diapositives et des photos noir et blanc que je développe moi-même. Retour en France, moins de temps libre… il faut attendre la retraite pour passer au numérique avec l’inscription au club photo de Gex qui me permet de me remettre à la photo et découvrir les nouvelles techniques…

2 – Pourriez-vous présenter votre série en quelques mots ?

Cette série « au fil de l’herbe » dépeint les fenaisons traditionnelles en Maramures et Bucovine (Roumanie) l’été 2017.
Séduit par l’harmonie entre paysages et activités pastorales, je cherche à faire partager l’ambiance bucolique à laquelle manquera néanmoins l’odeur du foin fraichement coupé et l’accueil chaleureux des roumains !

3 – Qu’évoque pour vous l’expression « Confrontations photo » ?

Les « Confrontations Photo » sont pour moi d’abord un lieu de rencontres entre des photographes venus d’horizons très divers, mais aussi entre photographes et visiteurs. Un endroit où l’on découvre et échange des points de vue, crée des liens et confronte des idées. En bref, un grand moment de partage par l’image à travers la diversité des regards.