Dominique Guinot

© 2018 – Dominique Guinot


Dominique Guinot

On aime ? La vision humaniste de cette nouvelle habitante du Pays de Gex sur un quartier de Dakar qu’elle connait bien...

Retrouvez-la à l'Espace Perdtemps à Gex du 12 au 14 octobre 2018.

Dominique Guinot© 2018 – Dominique Guinot
Dominique Guinot© 2018 – Dominique Guinot

Les 10 questions Conf' à Dominique Guinot

1 Qu’aimeriez-vous nous dire pour vous présenter en quelques mots ?

Je suis passionnée de photographie depuis de nombreuses années et j’essaie de concilier cette passion avec mon travail dans l’aide au développement. Après avoir beaucoup voyagé, je suis maintenant installée dans le pays de Gex avec ma famille.

2 Quel est votre parcours photographique ?

Mon parcours photographique s’est construit au fil du temps et des voyages. J’ai commencé à prendre des photos lors d’un voyage au Mali en 1997. J’ai ensuite vécu deux ans au Brésil et suivi des cours de photographie et de développement en noir et blanc. Plus récemment J’ai passé six ans au Sénégal, pendant lesquels j’ai beaucoup voyagé dans toute l’Afrique de l’Ouest. J’ai pu développer des projets personnels mais aussi documenter des programmes de santé publique dans plusieurs pays. J’ai commencé à exposer mes photos au Sénégal et ai participé aux deux dernières éditions de Regards sur Cours à Gorée.

3 Pour vous, qu’est qu’une bonne photo ?

Une bonne photo est celle qui capture un moment de grâce – un instant inédit, une émotion – et attire le regard par une composition esthétique.

4 Comment naissent vos prises de vues ?

Après de nombreuses années avec un matériel argentique, j’ai commencé à utiliser un boitier numérique en 2005. Mais je continue à prendre mes photos en jouant uniquement sur les réglages de base, le plus important pour moi étant la prise de vue. Je limite également le post-traitement au minimum (conversion noir et blanc, réglages de contraste et luminosité).

5 Qu’est-ce qui les inspire ?

J’aime me promener, regarder autour de moi et saisir la beauté de tout ce qui m’entoure. La série Voisins présentée pour les Confrontations Photo a été réalisée dans un rayon de cent mètres autour de chez moi, au cours de multiples promenades et rencontres.

6 Quels sont les photographes que vous admirez ?

J’ai une admiration particulière pour Sébastião Salgado. J’aime aussi beaucoup Henri Cartier-Bresson, mais aussi Willy Ronis, Sergio Larrain… la liste est longue !

7 Quelle photo aimeriez-vous réaliser ?

Je pense que comme tous les photographes, je suis toujours à la recherche de la prochaine photo…c’est une quête sans fin.

8 Quels sont vos projets actuels ?

Depuis mon retour du Sénégal, je suis un peu en quête d’inspiration avec toutefois quelques projets de séries en cours.

9 Qu’avez-vous envie de nous montrer lors de la prochaine édition des Confrontations ?

Pour cette édition 2018 des Confrontations Photo, je voudrais partager avec vous un regard humaniste sur mes voisins du quartier des Mamelles à Dakar qui vivent dans des conditions insalubres, dans un quartier en pleine urbanisation.

10 Pour terminer qu’évoque pour vous l’expression « Confrontations photographiques» ?

Elle m’évoque un espace d’échanges avec d’autres photographes.