Olivier Chomis

© 2018 – Olivier Chomis


Olivier Chomis

On aime ? La profondeur de ses noirs...

© 2018 – Olivier Chomis
© 2018 – Olivier Chomis

Les 10 questions Conf' à Olivier Chomis

1 Qu’aimeriez-vous nous dire pour vous présenter en quelques mots ?

Je suis photographe formateur professionnel. J’ai 53 ans.
Ma vie et mon activité se partagent entre le Gard et la Drôme.

2 Quel est votre parcours photographique ?

Les études n’ayant pas pour moi un caractère très « attrayant », je me suis orienté vers un apprentissage comme photographe dans une « boutique photo ». En parallèle, je me suis passionné pour le cinéma et notamment pour les films du Ciné Club en noir et blanc.
J’ai travaillé de nombreuses années dans cette boutique faite de passionnés et j’ai eu l’opportunité de reprendre cette affaire à mon compte. Il y a cinq ans, j’ai fait le choix de stopper cette activité. Aujourd’hui je fais de la prise de vue professionnelle, de la formation, j’organise des stages. J’ai enfin du temps libre pour réaliser un travail photographique personnel.

3 Pour vous, qu’est qu’une bonne photo ?

C’est une émotion immédiate et forte.

4 Comment naissent vos prises de vues ?

J’utilise un hybride avec un 35 mm et un 75 mm (le tout étanche à la pluie). Je laisse « dormir » mes images et les travaille plus tard avec un post-traitement en noir et blanc avec Lightroom.

5 Qu’est-ce qui les inspire ?

Mon travail part toujours d’une envie de destination, généralement pas très fréquentée. Je privilégie les fortes luminosités afin de créer un fort contraste « ombres et lumières ». Evidemment, j’aime le mauvais temps et sa douce sensation de mélancolie. Je m’abandonne sans repères à la nature et aux caprices de la météo.

6 Quels sont les photographes que vous admirez ?

J’admire August Sander, Bill brandt, Mario Giacomelli, pour la couleur Saul Leiter, Bernard Plossu… et bien d’autres.

7 Quelle photo aimeriez-vous réaliser ?

Une belle photo couleur.

8 Quels sont vos projets actuels ?

Revenir à la photographie de personnes, inscrite dans un projet à caractère social, continuer mes séries.

9 Qu’avez-vous envie de nous montrer lors de la prochaine édition des Confrontations ?

Présenter ma série « Itinérances » de façon simple, avec de beaux tirages noirs et blancs.

10 Pour terminer qu’évoque pour vous l’expression « Confrontations photographiques» ?

Faire découvrir son travail, rencontrer le public, les photographes et découvrir leurs travaux. Échanger c’est confronter les points de vue.