Philippe Sebillotte

© 2018 – Philippe Sebillotte


Philippe Sebillotte

On aime ? La vision éthérée de ses mystérieuses montagnes de Chine...

Philippe Sebillotte© 2018 – Philippe Sebillotte
Philippe Sebillotte© 2018 – Philippe Sebillotte

Les 10 questions Conf' à Philippe Sebillotte

1 Qu’aimeriez-vous nous dire pour vous présenter en quelques mots ?

Je suis photographe autodidacte. La photographie m’a toujours attiré et je me suis formé sur le tas. Il y a une quinzaine d’années j’ai décidé de m’y investir totalement en parcourant le monde à la découverte des gens, des cultures et des paysages.

2 Quel est votre parcours photographique ?

Au cours de mes pérégrinations je me suis essayé à différents modes : portraits, paysages, scènes de vie intimistes ou de rue. J’ai longuement séjourné en Inde, si diverse, si envoutante. Puis ce furent les pays d’Asie. Parallèlement, de plus en plus fasciné par la puissance d’expression du N&B j’ai investi cette voie notamment pour traduire la magie des paysages traités de façon minimaliste. Et la Chine est devenue mon nouveau terrain de jeu.

3 Pour vous, qu’est qu’une bonne photo ?

Celle qui –au premier regard – vous savez que vous ne l’oublierez pas. Celle, aussi, que vous appréciez de redécouvrir sans vous lasser. En tous cas celle qui vous émeut profondément.

4 Comment naissent vos prises de vues ?

Je recherche l’interprétation la plus personnelle à même de mieux traduire l’impression et l’émotion ressenties au moment de la prise de vue. Pour les paysages en N&B le choix contraignant du format carré me force au minimalisme que j’affectionne.

5 Qu’est-ce qui les inspire ?

Les ambiances, les atmosphères, les lumières m’attirent particulièrement et constituent un puissant moteur.

6 Quels sont les photographes que vous admirez ?

Il y en a beaucoup, illustres ou non. Pour n’en citer que deux, Jean-Loup Sieff pour la nostalgie et Michaël Kenna pour la nouvelle voie ouverte pour les paysages en noir et blanc.

7 Quelle photo aimeriez-vous réaliser ?

Celle qui ferait définitivement rêver.

8 Quels sont vos projets actuels ?

Poursuivre dans la voie du paysage minimaliste en N&B mais aussi magnifier la couleur et l’humain avec ma prochaine série « Rouge Holi » (en Inde).

9 Qu’avez-vous envie de nous montrer lors de la prochaine édition des Confrontations ?

La magie et la beauté rares des Huangshan (Montagnes jaunes, Chine). Leur poésie envoûtante. Leur mystère avec leurs pins improbables accrochés aux parois et leurs brumes éphémères évoluant au gré des vents. En fait, tout ce qui a fasciné les peintres chinois depuis le XIVème siècle.

10 Pour terminer qu’évoque pour vous l’expression « Confrontations photographiques» ?

Au lieu d’une expression guerrière j’y vois, au contraire, une magnifique occasion d’échanges, de découvertes et d’enrichissement qui mènent à la réflexion et à l’action.