Wilfried Thomas

Wilfried Thomas

Copyright © 2018 – Wilfried Thomas


Wilfried Thomas

Je m’appelle Wilfried Thomas, j’ai 45 ans, je travaille pour Sorbonne Universités comme plongeur sous-marin et photographe à la station biologique de Roscoff en Bretagne.
Je pratique la photographie depuis environ 26 ans, surtout pour moi, mais bien souvent aussi poussé par des rencontres, des demandes, et finalement dans mon travail au quotidien mais dans un cadre bien précis, une photographie soit scientifique, soit de communication.

J’utilise, dans ma photographie personnelle et celle présentée au festival, la technique du collodion humide.
Inventée en 1850 par Frederik Scott Archer, la découverte du procédé est cependant contestée par le français Gustave Le Gray lors de la publication de cette technique en 1851 par le photographe anglais.
Cette technique succède au Daguerrotype, procédé complexe à mettre en œuvre et aux temps de poses très longs, puis aux négatifs sur verre albuminé sensibilisés aux nitrates d’argent.
Les temps de pose réduits, cette technique séduit les portraitistes de studio de l’époque. Les clichés sont très précis et bien contrastés.
De 1851 à à 1880 environ, le collodion humide, puis sous forme sèche, sera alors employé par les photographes de tous horizons jusqu’à l’apparition des émulsions à la gélatine proposées par la Eastman Kodack compagnie.